Kharga

The oasis of al-Kharga is the most southerly of the five great oases of the Western Desert, in Egypt. Located about 200 km from the Nile Valley, it extends over 150 km but its width does not exceed 30 km. This rich oasis has several natural springs and wells whose temperature, which reaches 43 ° C, is reputed to be particularly effective for the treatment of rheumatism and allergies.

The Egyptians occupied the oases from the Old Kingdom, but it is from the Persian, then Ptolemaic and Roman eras that most of the ancient vestiges discovered to date date, in particular the temple of Hibis, built in great part under Darius 1st.

The main god of Kharga is Amun, designated by a local name, Amenèbis, "Amon d'Hibis", and represented with his wife, the goddess Mout and the god Khonsou.

 

List of ancient sites:

the fortress of Ghoueita housing a well-preserved Ptolemaic temple,

Qasr el-Zayyan from Roman times,

the fortress temple of Nadoura,

the Douch necropolis,

the Christian necropolis of al-Bagawat from the 5 th to 7 th centuries and its many mud brick chapels,

the temple of Hibis.

The al-Bagawat Christian necropolis has 263 raw brick tombs, some of which are decorated with biblical-inspired murals.

Since 1981, the team led by Françoise Dunand has been working on necropolises from the Greco-Roman era of the oasis:

1981-1993: Douch necropolis,

1994-1997: Aïn el-Labakha necropolis,

1998-: necropolis of el-Deir

French archaeologists have discovered that tombs from the Ptolemaic period were reused as the necropolis of several hundred sacred mummified dogs, which would imply the presence of a temple dedicated to a god like Anubis or Oupouaou.

Al-Kharga has an archeology museum.

L'oasis d'al-Kharga est la plus au sud des cinq grandes oasis du Désert Occidental, en Égypte. Située à environ 200 km de la vallée du Nil, elle s'étend sur 150 km mais sa largeur ne dépasse pas 30 km. Cette riche oasis comporte plusieurs sources et puits d'eau naturelle dont la température, qui atteint 43°C, est réputée comme particulièrement efficaces pour le traitement des rhumatismes et des allergies.

Les Égyptiens ont occupé les oasis dès l'Ancien Empire, mais c'est à partir des époques perse, puis ptolémaïque et  romaines que datent la majeure partie des vestiges antiques découverts à ce jour, en particulier le temple d'Hibis, édifié en grande partie sous Darius 1er.

Le dieu principal de Kharga est Amon, désigné sous un nom local, Amenèbis, « Amon d'Hibis », et représenté en compagnie de son épouse, la déesse Mout  et du dieu Khonsou.

 

 

Liste des sites antiques :

  • La forteresse de Ghoueita abritant un temple ptolémaÏque bien préservé
  • Qasr el Zayyan de l'époque rommaine
  • Le temple de forteresse de Nadoura
  • La nécropole de Douch
  • La nécropole chrétienne de Al Bagawat des Vème à VIIème siècles et ses nombreuses chapelles en briques
  • Le temple d' Hibis

La nécropole chrétienne d'al-Bagawat comporte 263 tombes en brique crue, dont certaines sont décorées de peintures murales d'inspiration bibliques.

 

 

Nécropole chrétienne d'al-Bagawat

Depuis 1981, l'équipe dirigée par Françoise Dunand travaille sur des nécropoles de l'époque gréco-romaine de l'oasis :

  • 1981-1993 : nécropole de Douch
  • 1994 -1997 : nécropolr de Aïn el Labakha
  • 1998 : nécropole de El Deir

Des archéologues français ont découvert que des tombes de la période ptolémaïque ont été réutilisées comme nécropole de plusieurs centaines de chiens sacrés momifiés, ce qui impliquerait la présence d'un temple consacré à un dieu comme Anubis ou Oupouaou .

Al-Kharga possède un musée archéologie.